Conseils de typographie

Analyse de ressources typographiques : Programme de la Communauté française : Secrétariat-dactylo-bureautique, section secrétariat tourisme
cuy copyleft
  See You Why?  

analyse FESEC | Orthotypographie accueil |   analyse Comm. franç. secret.dactylo-bureautique

 

Programme de la C.F., section secrétariat tourisme

 

PROGRAMME D'ETUDES DE L'OPTION DE BASE GROUPEE
SECRETARIAT-TOURISME

Après avoir parcouru le document de la Fesec (Fédération de l'Enseignement Secondaire Catholique), il nous a semblé correct de consulter les documents édités par l'autre grand réseau d'enseignement en Belgique. La Communauté française ne semble pas avoir revu ses programmes depuis la dernière révision des normes belges publiées en 1991 et revues en 2003. Nous visiterons les programmes relatifs à la section Secrétariat-tourisme puis ceux relatifs à la section Dactylographie, traitement de texte et Bureautique qui semblent être des sections qui doivent être sensibles aux normes typographiques.

Aucune allusion aux normes de l'I.B.N., sauf la présence du mot 'normes' mais sans allusion à l'IBN. Une analyse approfondie du fichier baptisé 104-2002-248B.pdf, nous permet les commentaires suivants :
 

  1. Le document analysé :
    Programme du cours de Secrétariat, Dactylographie, Bureautique de l'option de base Secrétariat-tourime, Communauté française (visité le 07/11/2007 et revisité le 25/03/2015)
    http://www.restode.cfwb.be/download/programmes/104-2002-248B.pdf,
    copie accessible ici
     
  2. Analyse globale :
    * manque de cohésion pour des instructions données à des enseignants pour un cours qui devrait être particulièrement sensible aux règles typographiques... pas étonnant que enseignants et élèves ne savent plus comment faire correctement... ceci explique cela peut-être.
     
  3. Nous avons apprécié :
    1. l'emploi correct des points de suspension : en effet, il est très fréquent que les points de suspension terminent une énumération et malheureusement trop fréquent de les utiliser après une virgule ;
       
  4. Nous avons déploré :
      1. En page de couverture, on peut lire : "COMMUNAUTE FRANÇAISE"...
        si l'on y place la cédille sous le Ç en capitale, pourquoi ne note-t-on pas l'accent aigu sur le É ?
         
      2. Pourquoi trouve-t-on 5 É, alors que la majorité des capitales devant être accentuées ne le sont pas ?
        (voir p. 9, 10 et 30 pour les capitales accentuées et presque toutes les autres pages pour les capitales non accentuées, ce qui n'est pas une erreur typographique mais une erreur d'orthographie [voir capitales accentuées, ici]) ?
         
      3. Pourquoi trouve-t-on en page 2,
        un "deux-points" précédé d'une espace (ce qui est conforme aux normes de la langue française [voir ponctuation et espace, ici],
        mais contraire aux normes belges présentées plus haut et défendues par ledit document)
        ainsi qu'une liste courte
        dont chaque item se termine par un point-virgule (parfait selon les normes de la langue française [voir énumération, ici])
        mais contraires aux mêmes normes belges prétendues applicables ici ?
         
      4. Pourquoi la page 10 démarre-t-elle sur une aussi triste confusion :
        L'ÉVALUATION (avec accent)
        L'EVALUATION FORMATIVE (sans accent)
        L'évaluation formative [...] ?
         
      5. Pourquoi la page 4 voit-elle à quelques lignes d'intervalles les mentions :
        3e année et 4e année ? [voir abréviations, ici] (merci Claude)
         
      6. Pourquoi en page 50 (mais pas uniquement là) voit-on des espaces placées au niveau de parenthèses...
        qui ne sont admises NI par l'Académie française, NI par les normes belges ?
         
      7. Pourquoi tant d'énumérations sont-elles faites
        tantôt sans ponctuation en fin de chaque item,
        tantôt avec une ponctuation qui ne correspond à aucune des normes, ni belges [ ;o) ], ni académiques ?
        (voir par exemples, pages 87 ou 91... les règles sont peut-être différentes selon la colonne dans laquelle on se trouve... des compromis à la belge, on en a vu d'autres)
         
      8. Pourquoi introduire une capitale après un "point-virgule" et ne pas mettre de capitale après un point ? (voir p. 28)
        Cela est forcé de se présenter quand on s'érige inventeur de nouvelles normes...
         
      9. Pourquoi mélanger dans une même énumération des ponctuations différentes qui,
        tantôt sont conformes aux normes belges,
        tantôt se rapprochent des normes académiques ? (voir p. 32, 43)
         
      10. Pourquoi trouve-t-on 36 occurrences d'un "deux-points" précédé d'une espace,
        66 occurrences d'un point-virgule précédé d'une espace et
        37 occurrences d'un point-virgule utilisé comme fin d'item dans une énumération réputée courte ? (merci Claude)

      Remarquons ici aussi que le document ne stipule nulle part de règles relatives aux énumérations, sauf une allusion à la p. 24 "Les règles relatives à la présentation des énumérations simples (courtes et longues)", mais sans jamais préciser ce que sont ces règles.

      De quoi y perdre son latin... d'où l'idiosyncrasie envers ses règles non cohérentes. Nous n'irons pas jusqu'à prétendre qu'il s'agit d'anaphylaxie, ni même d'allergie, même si le public belge n'en est pas loin.

 
 

Références :

 

 





Voir aussi :

et les caractères spéciaux avec "alt"... toujours utile...

caractère
capitale
À Â Ç È É Ê Ë Î Ï Ô Ù Û Ü
alt + 4 chiffr. 0192 0194 0199 0200 0201 0202 0203 0206 0207 0212 0217 0219 0220
alt + 3 chiffr. 183 182 128 212 144 210 211 215 216 226 235 234 154
 
caractère
bas d casse
à â ç è é ê ë î ï ô ù û ü
alt + 4 chiffr. 0224 0226 0231 0232 0233 0234 0235 0238 0239 0244 0249 0251 0252
alt + 3 chiffr. 133 131 135 138 130 136 137 140 139 147 151 150 129
 
caractère
autre
« » œ æ Œ Æ esp.
inséc.
"
alt + 4 chiffr. 0171 0187 0156 0230 0140 0198 0133 0160 0147 0148 0034 0145 0146
alt + 2 ou 3 chiffr. 174 175 339 145 338 146 / 255 / / 34 / /
 
caractère
autre
¡ ¿ ¼ ½ ¾ ± ñ Ñ . .
alt + 4 chiffr. 0150 0151 0161 0191 0188 0189 0190 0177 0241 0209 0128 0 0
alt + 2 ou 3 chiffr.     173 168 172 171 243 241 164 165 / / /

Si vous n'avez pas de pavé numérique sur un ordi portable,
il suffit d'appuyer sur les touches Fn et NumLK (Inser) en même temps,
et le pavé numérique sur les touches
7(7)   8(8)   9(9)   0(/)
U(4)   I(5)   O(6)   P(*)
  J(1) K(2)   L(3)   M(-)

  ?(0)           /(.)   §+(+)
(la dernière ligne est différente selon les claviers belges, français...)
sera activé
et les raccourcis Alt + code chiffré fonctionneront.

 

analyse FESEC | Orthotypographie accueil |   analyse Comm. franç. secret.dactylo-bureautique