Conseils de typographie

Les pour cent ou %
cuy copyleft
  See You Why?  

Pour cent ou %


abréviations | Orthotypographie accueil |   guillemets


 

Déjà l'orthographe du mot nous laisse perplexe[1]. Nos dictionnaires proposent « pour-cent » en deux mots avec trait d'union, « pour cent » en deux mots mais sans trait d'union ou « pourcent » en un mot. Dans les trois cas, ils proposent généralement le mot comme un substantif masculin et habituellement invariable.

pourcent96L'abréviation et les règles typographiques qui s'y rapportent sont :
Le signe « % » en typographie française doit être précédé d'une espace fine insécable et suivi d'une espace forte ou normale. À défaut, il sera précédé de l'espace insécable.
Les abréviations anciennes « pour 100 », « p. cent » ou « p. 100 » restent correctes, mais ne sont plus d'un usage courant.

Si une partie d'un ensemble est exprimée en pourcentage ou en fraction, cette portion réclame-t-elle un singulier ou un pluriel ?

 

 

 

orthographe
points de pourcentage
erreur fréquente en statistique...
typographie
singulier ou pluriel, pourcentage et fraction... moins que 1 ?
sources

 

 

Quelques commentaires supplémentaires relatifs aux pourcentages

  

Orthographe

Suite aux versions différentes lues dans divers dictionnaires, nous avons demandé l'avis de l'Académie française. Dans les deux jours suivants, nous avons reçu la réponse de Marie Pérouse-Battello, rédactrice au Service du dictionnaire à l’Académie française :

Monsieur,
On écrit pour cent : dix pour cent, soixante-dix-huit pour cent.
Cordialement,
Marie Pérouse-Battello

Remarquons cependant que le CNRTL, site habituellement reconnu pour sa qualité, propose les trois graphies et accepte même la graphie en un mot avec la finale -s pour le pluriel. La majorité des dictionnaires se rallient à ces orthographes et n'acceptent la marque du pluriel que dans le cas de la graphie en un mot.
 

Point(s) de pourcentage

La différence entre deux mesures exprimées en pourcentage ne s'exprime pas en pourcentage, mais en points.

Si mes résultats passent de 58 % à 68 %, ils n'augmentent pas de 10 %, mais de 10 points... en effet, à 58 %, s'il y a augmentation de 10 %, on augmenterait de 5,8 %.
 

Erreur fréquente en statistique...

En cas d'une variation (augmentation ou diminution) suivie d'une autre variation (idem), toutes deux exprimées en pourcentage, on ne peut pas ajouter les variations.

Mon capital augmente de 40 %, puis diminue de 40 %... cela ne me ramène pas au point initial.
En effet, si j'ai 1000 €, mon capital passe à 1400 € après le premier constat, puis à 840 €,
en effet, (1400 - 40 % 1400 = 1400 - 560 = 840)... et malheureusement pas à 1000 €.

Il faut multiplier les variations entre elles,
(r1 et r2 sont les variations, pourcentages exprimés en centièmes [donc deux chiffres après la virgule],
variation positive si augmentation et négative si diminution)
selon la formule :

Final = Initial ( 1 + r1 ) ( 1 + r2 )

donc, ici :

Final = 1000 ( 1 + 0,40 ) ( 1 - 0,40 )
        = 1000 * 1,4 * 0,6
        = 1000 * 0,84
        = 840                 CQFD

 

Typographie

Tous les typographes, y compris ceux qui ont rédigé les normes dites belges, sont d'accord :
Le signe « % » en typographie française doit être précédé d'une espace fine insécable (ou, à défaut, d'une espace insécable) et suivi d'une espace forte ou normale.

Il est vrai que l'on rencontre très souvent le signe '%' collé au texte qui précède... c'est là une copie fréquente de la typographie anglosaxone... mais une erreur dans la typographie de la langue française. Et ce n'est pas parce qu'une erreur devient fréquente qu'elle n'est plus une erreur...

La valeur qui accompagne le signe '%' doit toujours être exprimée en chiffres arabes, jamais en lettres.

On évitera l'usage conjoint de chiffres et de lettres dans les expressions mixtes (45 pour cent ou quarante-cinq pour 100).

On peut répéter ou ne pas répéter le signe '%' quand on exprime plusieurs pourcentages successifs (de 7 à 9 % des votants).

On évitera toujours de commencer une phrase par une valeur écrite en chiffres... donc, on exprimera en toutes lettres un pourcentage placé en tête de phrase.
 

Singulier ou pluriel, pourcentage et fraction... moins que 1 ?

Les divergences concernant l'usage au singulier ou au pluriel s'il est fait usage d'une fraction ou d'un pourcentage suivi d'un complément. Faut-il, ou peut-on écrire :
* Selon le syndicat, 70 % du personnel enseignant qui a été invité à se prononcer concernant les nouveaux horaires ont réagi négativement.
* Selon le syndicat, 70 % du personnel enseignant qui ont été invités à se prononcer concernant les nouveaux horaires ont réagi négativement.
* Selon le syndicat, 70 % du personnel enseignant qui a été invité à se prononcer concernant les nouveaux horaires a réagi négativement.
* Selon le syndicat, 70 % du personnel enseignant qui ont été invités à se prononcer concernant les nouveaux horaires a réagi négativement.

Inutile de vouloir justifier autrement, beaucoup s'y sont déjà cassé les dents...
- Il ne faut pas de 's', car 10 pour cent est la représentation populaire du coefficient 0,1 ;
- Il faut un 's', car 10 % signifient dix centièmes, dons un pluriel à l'adjectif qui accompagne ;
- Il ne faut pas de 's', car l'expression 10 pour cent ne peut pas signifier 10 fois quelque chose. C'est un coefficient applicable à une valeur ;
- Pas de 's', car 10 % est un tout, donc au singulier ;
- Je mettrai 's' à 10 % supplémentaires, car supplémentaires est un adjectif ;
- "un" pour cent (1 %) supplémentaire est singulier, dès qu'on passe à deux, on est dans le pluriel, etc.

Le principe est :
Si l’expression d’une fraction ou d’un pourcentage est suivie d'un complément, l'accord du verbe peut se faire au singulier ou au pluriel, selon le sens ou l’importance qu’on accorde à la proportion exprimée par la fraction ou le pourcentage, ou à l’ensemble exprimé par le complément.
Dans le cas où l'on insiste sur l'ensemble exprimé par le complément,
si ce complément est au pluriel, cela entraîne un verbe au pluriel,
mais si ce complément est au singulier, cela entraîne un verbe au singulier.
Cependant, si la fraction ou le pourcentage est précédé d'un article pluriel ou d’un adjectif au pluriel (lesces, etc.), l’accord se fait obligatoirement au pluriel.
 

Exemples ou contrexemples, et commentaires :
* Selon le syndicat, 70 % du personnel enseignant qui a été invité à se prononcer concernant les nouveaux horaires ont réagi négativement.
(Invité s'accorde au singulier avec le complément personnel, alors que ont réagi s'accorde au pluriel avec le pourcentage)
* Selon le syndicat, 70 % du personnel enseignant qui ont été invités à se prononcer concernant les nouveaux horaires ont réagi négativement.
(Invités et ont réagi s'accorde au pluriel avec le pourcentage, peu importe que ce soit des enseignants)
* Selon le syndicat, 70 % du personnel enseignant qui a été invité à se prononcer concernant les nouveaux horaires a réagi négativement.
(Invité et a réagi s'accorde au singulier avec personnel, peu importe la proportion)
* Selon le syndicat, 70 % du personnel enseignant qui ont été invités à se prononcer concernant les nouveaux horaires a réagi négativement.
(Invités s'accorde au pluriel avec le pourcentage, alors que a réagi singulier avec le complément personnel)
* Selon le syndicat, 70 % des enseignants qui a été invité à se prononcer concernant les nouveaux horaires ont réagi négativement.
(Erreur, car invité ne peut pas s'accorder au singulier puisque le pourcentage et le complément sont pluriel, alors que ont réagi pluriel s'accorde correctement)
* Selon le syndicat, 70 % des enseignants qui ont été invités à se prononcer concernant les nouveaux horaires ont réagi négativement.
(Invités s'accorde au pluriel avec le pourcentage ou le complément, et  ont réagi pluriel aussi)
* Selon le syndicat, 70 % des enseignants qui a été invité à se prononcer concernant les nouveaux horaires a réagi négativement.
(Erreur, car ni invité ni a réagi ne peuvent s'accorder au singulier, puisque le pourcentage et le complément enseignants sont au pluriel)
* Selon le syndicat, 70 % des enseignants qui ont été invités à se prononcer concernant les nouveaux horaires a réagi négativement.
(Erreur, car invités s'accorde correctement au pluriel avec le pourcentage ou avec le complément enseignants, mais a réagi ne peut pas être au singulier)

Sans vouloir multiplier les exemples, le lecteur comprendra que :
• la moitié au lieu des 70 %, est une fraction au singulier, dont le complément peut être au singulier ou au pluriel ;
• de même, un tiers est une fraction toujours au singulier, mais dont le complément peut être au singulier ou au pluriel ;
• par contre, trois quarts est une fraction toujours au pluriel, mais dont le complément peut être au singulier ou au pluriel ;
• les deux tiers ou ces 60 % sont des pluriels qui, même si leur complément est au singulier, appellent un verbe au pluriel ;
• 1 % ou 0,21 % ou 1,9 % sont des pourcentages inférieurs à deux unités et appellent donc un singulier pour le pourcentage mais éventuellement un pluriel si le complément est pluriel, etc.
 

Sources

 

* + * + * + * + *

[1] Merci à notre lecteur qui a fait le reproche de ne pas avoir écrit perplexe au pluriel, puisque « nous » est un pronom pluriel...
C'est oublier qu'il existe plusieurs cas où nous demande à s'accorder au singulier : le nous majestatif, le nous de politesse et le nous de modestie, souvent employé par l'auteur d'un texte, d'un ouvrage, d'une thèse ou d'un article scientifique, particulièrement dans des ouvrages académiques.
Ce nous de modestie est utilisé pour un locuteur unique et demande donc un accord sylleptique au singulier (syllepses ou accords selon le sens et non selon la grammaire, du genre : elle avait l'air pensive, j'ai un de ces mal de tête, vingt-trois heures n'est plus le moment de rédiger de tels documents scientifiques, on est restées jusqu'à la fin de l'explication, mille euros est une belle somme, etc.). 
Son usage,
d'une part, atténue le côté fort individualiste et outrancier du « je » tout en évitant la banalité ou la familiarité du « on » et,
d'autre part, est une marque de respect et d'hommage à ses maîtres et à tous ceux qui marquent un intérêt pour le sujet traité.
 
L'auteur de cette page « Conseils d'orthotypographie » a bien le droit, à ce titre, de faire usage de ce « nous de modestie » qui lui permet de prendre quelque distance avec l'égo (éventuellement sans accent) qu'inspirerait une utilisation abusive du « je ». Nous traiterons prochainement du sujet.
cf. http://grammaire.reverso.net/4_2_22_nous_vous.shtml,
 

 

* + * + * + * +

 

 



Voir aussi :

et les caractères spéciaux avec "alt"... toujours utile... touche alt

caractère
capitale
À Â Ç È É Ê Ë Î Ï Ô Ù Û Ü
alt + 4 chiffr. 0192 0194 0199 0200 0201 0202 0203 0206 0207 0212 0217 0219 0220
alt + 3 chiffr. 183 182 128 212 144 210 211 215 216 226 235 234 154
 
caractère
bas d casse
à â ç è é ê ë î ï ô ù û ü
alt + 4 chiffr. 0224 0226 0231 0232 0233 0234 0235 0238 0239 0244 0249 0251 0252
alt + 3 chiffr. 133 131 135 138 130 136 137 140 139 147 151 150 129
 
caractère
autre
« » œ æ Œ Æ esp.
inséc.
"
alt + 4 chiffr. 0171 0187 0156 0230 0140 0198 0133 0160 0147 0148 0034 0145 0146
alt + 2 ou 3 chiffr. 174 175 339 145 338 146 / 255 / / 34 / /
 
caractère
autre
¡ ¿ ¼ ½ ¾ ± ñ Ñ . .
alt + 4 chiffr. 0150 0151 0161 0191 0188 0189 0190 0177 0241 0209 0128 0 0
alt + 2 ou 3 chiffr.     173 168 172 171 243 241 164 165 / / /

Si vous n'avez pas de pavé numérique sur un ordi portable,
il suffit d'appuyer sur les touches Fn et NumLK (Inser) en même temps,
et le pavé numérique sur les touches
7(7)   8(8)   9(9)   0(/)
U(4)   I(5)   O(6)   P(*)
  J(1) K(2)   L(3)   M(-)

  ?(0)           /(.)   §+(+)
(la dernière ligne est différente selon les claviers belges, français...)
sera activé
et les raccourcis Alt + code chiffré fonctionneront.

 

 

abréviations fl avant | Orthotypographie accueil fl arrère |   guillemetshome_typo