Conseils de typographie

Analyse de ressources typographiques : Les écrits professionnels
cuy copyleft
  See You Why?  

analyse professeure d markey 2 | Orthotypographie accueil |   analyse keirsbilck

 

Les écrits professionnels

Lancé dans nos analyses et moi-même enseignant, je suis allé à la recherche de documents rédigés par des enseignants et qui traitaient du sujet de la typographie.

"Les écrits professionnels" étaient l'un des dix premiers classés par Google... Une référence ? Pas sûr ! Une analyse approfondie de ce fichier nous permet les commentaires suivants :
 

  1. Le document analysé :
    Les écrits professionnels, non signé, mais nous croyons deviner qu'il s'agit d'Éric Baltes, sans certitude (revisité le 28/03/2015)
    http://www.enseignons.be/upload/secondaire/mathematiques/Les-ecrits-professionnels.pdf
    aussi accessible ici
     
  2. Analyse globale :
    * Au vu de la première page, une impression favorable : titres bien mis en évidence, choix de suivre les consignes belges (pas d'espace devant le deux-points ni devant le point d'exclamation, mais option d'accentuer les capitales... choix à respecter même si nous ne le partageons pas...
    Malheureusement, une énorme faute d'orthographe pour cette première page : « le langage verbal s'accompagne de nombreux autres signes qui accompagne et complète la communication... ». Dommage, car ces autres signes sont nombreux et cette erreur est d'autant plus regrettable qu'elle est suivie d'une observation judicieuse : « Les fautes d'orthographe, de style, de présentation peuvent heurter votre lecteur et vous empêcher d'atteindre votre objectif de communication... »
     
  3. Nous avons apprécié :
    1. l'emploi correct des points de suspension, généralement non précédés d'une espace et non précédés d'une virgule... cependant...
       
  4. Nous avons déploré :
    1. le manque de cohérence concernant l'usage du deux-points (155 dont 49 précédés d'une espace) ;
       
    2. pc_ecr_prole manque de cohérence concernant l'usage du point-virgule (52 dont 26 précédés d'une espace) ;
      illustration :
       
    3. le manque de cohérence concernant l'usage du point d'exclamation (11 dont 2 précédés d'une espace) ;
       
    4. le manque de cohérence concernant l'usage du point d'interrogation (16 dont 13 précédés d'une espace) ;
       
      pt_interr_ecr_pro
    5. le manque de cohérence concernant l'usage des points de suspension (92
      dont 6 seulement précédés d'une espace et dont malheureusement un précédé d'une virgule suivie d'une espace...
      et parmi les 86 écrits sans être précédés d'une espace, un est précédé d'une virgule...)
       
    6. l'usage de phrases à l'infinitif perdues dans un ensemble de phrases à l'impératif... ou l'inverse :
      inf_imp
      en opposition logique avec la règle qui contient d'ailleurs ce même mélange étrange :
      regle_imp_inf
       
    7. la méconnaissance de l'espace insécable qui amène à des grossièretés typographiques telles que :
       esp_chevr1 (page 3) ou encore esp_chev2 (page 15)
       
    8. l'absence fréquente mais pas systématique de l'espace insécable qui doit séparer une valeur chiffrée de l'unité qui l'accompagne (ou qu'elle accompagne) :
       20_mots ou 102mm ou 2,5cm
       
    9. l'utilisation fréquente du signe degré (°) au lieu du e en exposant ou lettre haute (e)
      6o ou 3oannee
       
    10. les erreurs d'orthographe relatives à l'emploi de la préposition 'à', à moins qu'il ne s'agisse d'une non capitalisation des caractères accentués (ce qui est une faute d'orthographe - voir capitales accentuées)
      On compte 16 de ces prépositions écrites en capitale : l'auteur a voulu respecter les compromis à la belge, car huit sont accentuées, mais huit ne le sont pas...

 

Références :

analyse professeure d markey 2 | Orthotypographie accueil |   analyse keirsbilck

 



Voir aussi :

et les caractères spéciaux avec "alt"... toujours utile... touche alt

caractère
capitale
À Â Ç È É Ê Ë Î Ï Ô Ù Û Ü
alt + 4 chiffr. 0192 0194 0199 0200 0201 0202 0203 0206 0207 0212 0217 0219 0220
alt + 3 chiffr. 183 182 128 212 144 210 211 215 216 226 235 234 154
 
caractère
bas d casse
à â ç è é ê ë î ï ô ù û ü
alt + 4 chiffr. 0224 0226 0231 0232 0233 0234 0235 0238 0239 0244 0249 0251 0252
alt + 3 chiffr. 133 131 135 138 130 136 137 140 139 147 151 150 129
 
caractère
autre
« » œ æ Œ Æ esp.
inséc.
"
alt + 4 chiffr. 0171 0187 0156 0230 0140 0198 0133 0160 0147 0148 0034 0145 0146
alt + 2 ou 3 chiffr. 174 175 339 145 338 146 / 255 / / 34 / /
 
caractère
autre
¡ ¿ ¼ ½ ¾ ± ñ Ñ . .
alt + 4 chiffr. 0150 0151 0161 0191 0188 0189 0190 0177 0241 0209 0128 0 0
alt + 2 ou 3 chiffr.     173 168 172 171 243 241 164 165 / / /

Si vous n'avez pas de pavé numérique sur un ordi portable,
il suffit d'appuyer sur les touches Fn et NumLock (Inser) en même temps,
et le pavé numérique sur les touches
clavier numérique7(7)   8(8)   9(9)   0(/)

U(4)   I(5)   O(6)   P(*)

  J(1) K(2)   L(3)   M(-)


  ?(0)           /(.)   §+(+)

(la dernière ligne/colonne est/sont différente(s) selon les claviers belges, français...)
 
 


 
sera activé
et les raccourcis Alt + code chiffré fonctionneront.