Conseils de typographie

Les accords des participes passés
des verbes pronominaux
cuy copyleft
  See You Why?  

 


majuscules ou capitales, minuscules ou bas de casse ? | Orthotypographie accueil |   Ç, capitales accentuées ? Comment ?


L'accord des participes passés des verbes pronominaux  

Une des grosses difficultés de la langue française est cet accord du participe passé. Non, il ne s'agit pas de l'accord des participes passés employés adjectivement, car ceux-ci s'accordent en genre et en nombre, comme des adjectifs au nom auquel ils se rapportent.

Non, il ne s'agit pas non plus de l'accord des participes passés employés avec les auxiliaires être ou avoir... même si souvent on est tenté d'accorder et de justifier les accords des pronominaux par la règle de l'emploi avec l'auxiliaire ÊTRE...

Non, les verbes pronominaux sont toujours conjugués avec l'auxiliaire ÊTRE, mais ils ont leur règle propre. Pas question d'accorder en se basant sur la présence de l'auxiliaire ÊTRE !

Nous nous efforcerons donc :
(1) de définir le verbe prononominal,
(2) de distinguer parmi les pronominaux, ceux qui sont essentiellement (ou exclusivement) pronominaux de ceux qui le sont accidentellement (ou occasionnellement),
(3) de préciser la règle des essentiellement pronominaux,
(4) de terminer par la règle des accidentellement pronominaux qui nous semble être la plus difficile à admettre dans notre langue française pas encore simplifiée,
(5) de partager une astuce qui permettra un accord correct dans 99 % des cas,
(6) de préciser le cas particulier des verbes pronominaux suivis d'un infinitif.

 

* Définition du verbe pronominal
* Essentiellement ou occasionnellement pronominal ?
* Accord des participes : verbe essentiellement pronominal
* Accord des participes : verbe occasionnellement pronominal
* Une astuce pour l'accord des participes de verbe pronominal
* Le cas particulier des verbes pronominaux suivis d'un infinitif

  
 

Définition du verbe pronominal

Rares sont déjà les dictionnaires qui donnent une définition suffisamment précise et complète pour qu'un non-initié de notre langue puisse les reconnaitre aisément.

En grammaire, un verbe pronominal est un verbe dont la conjugaison s'accompagne d'un pronom personnel ayant fonction de complément d'objet direct (COD) ou indirect (COI ou COS), renvoyant au même référent que le sujet du verbe.
Ce pronom personnel, aux temps non conjugués, prend la forme de SE (ou sa forme élidée S')
et aux temps conjugués, les formes de ME, TE, SE, NOUS, VOUS et SE ou leur forme élidée
et à l'impératif, les formes TOI, NOUS et VOUS, précédées d'un trait d'union et placées derrière le verbe.

En français, ces verbes pronominaux se conjuguent obligatoirement avec l'auxiliaire ÊTRE aux temps composés.

Exemples : se salir, se conjuguer, s'énervant, je me suis promené, tu t'essuies, il se fâche, nous nous énervons, vous vous êtes dépêchés, ils (elles) se sont enfui(e)s, lève-toi, amusons-nous, lavez-vous...

Certains grammairiens éprouvent le besoin de les distinguer, même si cette distinction n'est pas toujours utile à l'accord du participe passé, si besoin est.

1. les pronominaux réfléchis

→ le sujet applique l'action du verbe sur lui-même

ex. : je me suis levé, nous nous sommes habillés, vous vous êtes lavé les mains, elles se sont nettoyées

(le pronom personnel peut avoir des fonctions de COD ou COI [ou COS] ou autres)  

2. les pronominaux réciproques

→ le sujet applique l'action du verbe sur un autre, qui lui rend la pareille, l'un applique l'action sur l'autre

ex. : je me suis battue, nous nous sommes disputés, vous vous êtes crêpé le chignon, elles se sont téléphoné

(le pronom personnel peut avoir des fonctions de COD ou COI [ou COS] ou autres)  

3. les pronominaux à sens passif

→ le sujet subit l'action du verbe, le sujet réel est 'on' ou 'les gens'

ex. : cette limonade s'est bue ( = on a bu cette limonade)
ces filles se sont vues étonnées ( = on les a vues étonnées)
le français s'est parlé au Canada et aux États-Unis ( = on a parlé le français)
ce château s'est vu de très loin
ce plat s'est servi en premier.

(c'est le cas le moins bien expliqué dans nos grammaires, car d'autres règles lui sont souvent applicables)  

4. les pronominaux réfléchis

→ le sujet applique l'action du verbe sur lui-même

ex. : je me suis levé, nous nous sommes habillés, vous vous êtes lavé les mains, elles se sont nettoyées

(le pronom personnel peut avoir des fonctions de COD ou COI [ou COS])  

 

  
 

Essentiellement ou accidentellement prononominal

Maintenant que nous sommes capables de reconnaitre les verbes pronominaux, il nous reste à distinguer parmi eux, les verbes essentiellement pronominaux de ceux qui le sont accidentellement.

1. Sont essentiellement pronominaux, les verbes pronominaux qui ne s'emploient qu'à leur forme pronominale, qui n'ont pas d'existence sans leur pronom réfléchi.

Ex. : s'évader (car on ne peut pas évader quelqu'un ou quelque chose)

2. Sont accidentellement (ou occasionnellement) pronominaux, les verbes pronominaux qui peuvent s'employer à une forme autre que pronominale, sans leur pronom réfléchi.

Ex. : se laver (car on peut laver quelqu'un ou quelque chose) ; se parler (car on peut parler à quelqu'un de quelque chose)

  
 

Accord des participes de verbe essentiellement pronominal

RÈGLE : lorsque ces verbes sont conjugués à un temps composé, 
le participe passé s'accorde toujours avec le sujet du verbe conjugué.

Exemples :
– Martine s'est emparée de la poupée de sa sœur

À titre d'information, nous vous suggérons ici une liste non exhaustive des verbes essentiellement pronominaux :

A.
B.
C.
D.
E.
F.
G.
H.
I.
J.
K.
L.
M.
N.
O.
P.
Q.
R.
S.
T.
U.
V.
W.
X.
Y.
Z. .

  
 

Accord des participes de verbe occasionnellement pronominal

RÈGLE : lorsque ces verbes occasionnellement pronominaux sont conjugués à un temps composé, 
le participe passé de ces verbes occasionnellement pronominaux s'accorde toujours avec le COD  du verbe conjugué, si ce COD précède le participe passé.

  
 

Une astuce pour l'accord des participes de verbe pronominal

Un truc :

Reformuler la phrase en utilisant l'auxiliaire AVOIR, puis :
si je peux ajouter EUX ou ELLES, j'accorde,
si je dois remplacer par À EUX ou À ELLES, je n'accorde pas :

→ Elles se sont lavées = Elles ont lavé elles-mêmes = Elles ont lavé ELLES.
    ( = se, COD qui précède le participe) ==> accord
→ Elles se sont téléphoné = Elles ont téléphoné à elles-mêmes = Elles ont téléphoné à elles.
    ( = se, COI) ==> pas d'accord
→ Elles se sont lavé les bras = Elles ont lavé les bras à elles.
    (COD qui suit) ==> pas d'accord
→ Elles se sont souri = Elles ont souri à elles-mêmes = Elles ont souri à elles.
    ( = se, COI) ==> pas d'accord
→ Ils se sont succédé = Ils ont succédé à eux-mêmes = Ils ont succédé à eux.
    ( = se, COI) ==> pas d'accord
→ Martine s'est emparée de la poupée de sa sœur = Elle a emparé...
    (n'existe pas, donc essentiellement) ==> accord avec sujet
→ Anne et sa maman se sont méfiées de lui = Elles ont méfié...
    (n'existe pas, donc essentiellement) ==> accord avec le sujet
→ Elles se sont souri = Elles ont souri à elles-mêmes
    ( = se, COI) ==> pas d'accord

Rares sont déjà les dictionnaires qui donnent une définition suffisamment précise et complète pour qu'un non-initié de notre langue puisse les reconnaitre aisément.

 

  
 

Le cas particulier des verbes pronominaux suivis d'un infinitif

Ce cas n'a rien d'exceptionnel... :

le cas des participes passés suivis d'un infinitif est une exception à la règle générale des accords des participes passés conjugués avec les auxiliaires avoir ou être,
qui ont eux-mêmes pour exception le cas des verbes pronominaux toujours conjugués avec ‘être’,
qui ont pour exceptions les verbes dont le participe passé est suivi d'un infinitif.

Ce cas des participes suivis d'un infinitif a déjà été développé dans notre page spéciale ‘participe passé suivi d'un infinitif’ et connait aussi deux exceptions, à savoir “fait” et “laissé” suivis d'un infinitif... ouf !

Un rapide rappel de cette règle :
« Lorsqu'un complément d'objet direct précède un participe passé employé avec l'auxiliaire avoir et suivi d'un infinitif, ce participe passé reste invariable s'il subit l'action exprimée par l'infinitif.
Ex. : Antoinette fut remplie de joie en voyant ce magnifique arbre sorti d'une graine qu'elle avait vu planter par son papa. »
À l'inverse, on pourra aussi lire :
« Lorsqu'un complément d'objet direct précède un participe passé employé avec l'auxiliaire avoir et suivi d'un infinitif, ce participe passé s'accorde en genre et en nombre avec le C.O.D., s'il fait l'action exprimée par l'infinitif.
Ex. : Ton enseignante ? Je l'ai entendue annoncer de nouvelles mesures pour lutter contre les fautes d'orthographe. »
Dans le premier cas, ce n'est pas la graine qui plante, mais le père ;
dans le second cas, c'est l'institutrice qui annonce les nouvelles dispositions.

Cette règle s'applique également dans le cas des verbes pronominaux :
(1) Les arbitres se sont vus pénaliser ce joueur.
les arbitres ont pénalisé le joueur ==> ils ont fait l'action de pénaliser ==> donc accord.
(2) Les joueurs se sont vu pénaliser par l'arbitre.
les joueurs n'ont pénalisé personne ==> ils n'ont pas fait l'action de pénaliser ==> donc aucun accord.

 

Vous trouverez aussi les règles d'accord des participes passés :
suivis d'un infinitif ;
'laissé' et 'fait' suivis d'un infinitif ;
accompagnés du pronom 'en', COD ;
des verbes pronominaux ;
des verbes pronominaux suivis d'un infinitif ;

 



Voir aussi :

et les caractères spéciaux avec "alt"... toujours utile... touche alt

caractère
capitale
À Â Ç È É Ê Ë Î Ï Ô Ù Û Ü
alt + 4 chiffr. 0192 0194 0199 0200 0201 0202 0203 0206 0207 0212 0217 0219 0220
alt + 3 chiffr. 183 182 128 212 144 210 211 215 216 226 235 234 154
 
caractère
bas d casse
à â ç è é ê ë î ï ô ù û ü
alt + 4 chiffr. 0224 0226 0231 0232 0233 0234 0235 0238 0239 0244 0249 0251 0252
alt + 3 chiffr. 133 131 135 138 130 136 137 140 139 147 151 150 129
 
caract§re
autre
« » œ æ Œ Æ esp.
inséc.
"
alt + 4 chiffr. 0171 0187 0156 0230 0140 0198 0133 0160 0147 0148 0034 0145 0146
alt + 2 ou 3 chiffr. 174 175 339 145 338 146 / 255 / / 34 / /
 
caractère
autre
¡ ¿ ¼ ½ ¾ ± ñ Ñ . .
alt + 4 chiffr. 0150 0151 0161 0191 0188 0189 0190 0177 0241 0209 0128 0 0
alt + 2 ou 3 chiffr.     173 168 172 171 243 241 164 165 / / /

Si vous n'avez pas de pavé numérique sur un ordi portable,
il suffit d'appuyer sur les touches Fn et NumLock (Inser) en même temps,
et le pavé numérique sur les touches
clavier numérique7(7)   8(8)   9(9)   0(/)

U(4)   I(5)   O(6)   P(*)

  J(1) K(2)   L(3)   M(-)


  ?(0)           /(.)   §+(+)

(la dernière ligne/colonne est/sont différente(s) selon les claviers belges, français...)
 
 


 
sera activé
et les raccourcis Alt + code chiffré fonctionneront.

 

 

points de suspension | Orthotypographie accueil |   majuscules ou capitales, minuscules ou bas de casse