Conseils de typographie

Dico : majuscules, capitales,

minuscules et bas-de-casse
cuy copyleft
  See You Why?  

points de suspension | Orthotypographie accueil |  majuscules avec cédille, capitales accentuées, comment 
 

 

Dico : majuscules, capitales, minuscules, bas-de-casse

Que de discussions sans fin pour savoir quel est le mot correct ! Quel dommage de ne pas maitriser sa langue et de ne pas respecter la distinction qui existe entre ces mots de vocabulaire.

majuscule minuscule capitaleNombreux sont les auteurs, voire même les dictionnaires, qui se contentent de dire que majuscules et capitales sont synonymes, ou que les majuscules sont appelées capitales par les imprimeurs ou typographes ; de la même façon, ils affirment que les bas de casse sont les minuscules des typographes, s'ils ne sont pas synonymes... rien n'est moins vrai : les majuscules ne sont pas des capitales et les minuscules ne sont pas la même chose que les bas-de-casse.

Nous rappelons ici notre approche déjà formulée dans notre page « Capitales ou majuscules », à savoir que la majuscule est une caractéristique grammaticale du premier caractère d'un mot ; en imprimé, ce caractère est habituellement écrit en lettre capitale qui est un format d'écriture.
Inversément, la minuscule est une caractéristique grammaticale de toutes les lettres qui ne sont pas des majuscules (telles que définies ci-avant) et qu'en imprimé, on écrit généralement avec des bas-de-casse.

PARIS, capitale de la France, est donc un nom propre dont la grammaire (certains préfèrent dire les conventions d'écriture) stipule(nt) qu'il doit avoir une majuscule que tout imprimeur ou typographe écrira en lettre capitale. Les quatre caractères suivants du mot PARIS sont donc des minuscules que le rédacteur de la présente page a décidé d'écrire ici en lettres capitales et non en bas de casse... Capitales et bas-de-casse sont donc les formes données aux caractères, laissées libres au rédacteur bien qu'il existe des normes typographiques, alors que majuscules et minuscules sont des caractéristiques orthographiques et grammaticales.

Mettre en doute ce propos en posant la question « le grammairien considérera-t-il la forme comme normalement usant de majuscule et minuscules, même si toutes en grandes capitales, ou comme fautive, car ne respectant pas la règle de la majuscule ? », c'est montrer que l'on ne saisit pas la nuance, car majuscule et minuscule sont des caractéristiques intrinsèques qui concernent le grammairien, qui ne se soucie pas (ou rarement) de la forme, mais qui espère que ces caractères seront écrits en capitales ou bas-de-casse... souci du typographe ou imprimeur.

* historique de nos alphabets ;
* majuscule, capitale dans certains sites spécialisés ;
* logos de marques avec capitales et majuscules ;
* comment saisir les capitales accentuées ;
 

 

historique

Les phonogrammes : cunéiformes et hiéroglyphiques

Les premières écritures de l'homme datent d'environ 4000 av. J.C. : c'était l'écriture cunéiforme de Mésopotamie et l'écriture hyéroglyphique d'Égypte. Basées sur des phonogrammes (des  symboles représentant des sons), ces langues dites sémitiques car chaque caractère était représenté par un mot dont on ne retenait que le premier son : phenicien_base_alphabets le son 'b', représenté par une maison 'bayt' en égyptien. De ces alphabets sémitiques sont nés des alphabets divers qui n'utilisaient que des consonnes (abjad) : les phénicien, araméen, grec (sans voyelles).
Sont ensuite apparus les alphabets qui incluaient des voyelles (l'absence des voyelles gênait beaucoup les Grecs) ; ceux-ci adoptèrent des lettres phéniciennes non utilisées en grec afin de noter leurs voyelles, tellement utiles pour eux : c'est la naissance d'un premier alphabet comprenant voyelles et consonnes.

Le graphique ci-contre montre comment le phénicien (colonne du centre) est proche de l'alphabet latin et grec (les deux colonnes de gauche) et de l'alphabet hébraïque et arabe (nabatéen) (les deux colonnes de droite).

Les capitales romaines

À l'époque romaine, dès le IIe siècle avant J.C., les caractères latins n'existaient qu'en capitales. L'alphabet romain était monocaméral.
 
rusticaAu Ier siècle, cependant, apparaît une écriture plus retirée, la rustica ou capitalis rustica. Progressi­vement, l'écriture se fait plus rapide, avec une déformation des traits droits et une simplification. Un exemple typique de texte écrit en rustica est Virgile, ici à droite.
 
oncialeBientôt se distinguent deux formes pour chacun des caractères : la forme originale (la capitale) et la forme cursive (la minuscule), qui ne tardent pas à se voir distinguées par des usages spécifiques. Les minuscules s'arrondissent et atteignent leur « perfection » avec l'onciale qui apparut à partir du Ve siècle. Voir exemple ici, à gauche.




 
 

La minuscule caroline

Enfin, Charlemagne (= Carolus Magnus), à partir du IXe siècle, avec la minuscule caroline, essaie d'uniformiser les caractères employés dans son empire et usités dans plusieurs langues différentes. Les minuscules acquièrent leur prééminence. minuscule carolineÀ partir de cet alphabet latin, chaque langue y a apporté des nuances (les diacritiques) pour s'adapter à sa langue parlée : les accents graves (À, ù, ì) et aigus (é, Ć, ń), les tildes (Ñ, ũ, Ĩ) et ogoneks (Ą, ų), les carons (Š, ř) et ronds en chef (ů, å), les cédilles (Ç, ş, ņ) et barrés (đ, Ł), les trémas (Ü, Ë), les doubles accents (ő), etc. Voir ici à droite.
 
 

Aujourd'hui, les majuscules, écrites en capitales, sont plus employées pour des usages spécifiques selon les langues ; par exemple, en français, premier caractère des noms propres ; en allemand, premier caractère de l'ensemble des substantifs.
De plus, en écriture manuscrite, on trouve de plus en plus d'utilisateurs qui adoptent les majuscules dites imprimées et abandonnent les majuscules cursives. Cela n'est cependant pas une raison de confondre capitales et majuscules.

 

 

majuscule ou capitale : dicos spécialisés

Capsule linguistique Capitale et lutte des casses (http://correspo.ccdmd.qc.ca/Corr14-4/Capsule.html)
Commençons par une mise au point terminologique. Les notions de majuscule et minuscule relèvent de l’orthographe et de la langue. En effet, la majuscule a bien une fonction linguistique : employée à l’initiale d’un mot, elle permet de marquer quelque chose (début de phrase, nom propre...), alors que la minuscule fait figure de forme non marquée. Le terme capitale, lui, appartient au domaine de la typographie ; la capitale s’oppose au bas de casse. Bref, la majuscule est une capitale qui apparaît à l’initiale d’un mot et qui assume un rôle linguistique. Cette distinction entre majuscule et capitale n’est toutefois pas respectée dans la langue courante, où majuscule est le terme habituel. [...]
En raison de sa taille et de sa forme, la majuscule attire le regard, force l’attention ; elle exerce ainsi son rôle. Ses emplois sont multiples, [...]

CNRTL - atilf (http://www.cnrtl.fr/lexicographie/majuscule)
Qui est plus grand et d'une forme particulière par rapport aux autres lettres. Synon. capitale; anton. minuscule.
La majuscule se met en tête du premier mot d'un alinéa, après le point final et aussi après le deux points s'il annonce une citation, aux noms propres de personnes et de choses, aux noms de lieux géographiques
 (É. Leclerc, Nouv. manuel typogr., 1932, p. 128).V. alinéa ex. 2.

Du bon usage des capitales et majuscules Quelle nuance entre capitale et majuscule (http://blog.librino.net/2016/03/12/du-bon-usage-des-capitales-et-majuscules)
Il est probable que beaucoup de monde confondent les deux termes qui ont pourtant une signification bien différente.
La capitale est simplement un caractère typographique correspondant à un œil différent de la lettre correspondante en bas-de-casse (ce que nous appelons communément « minuscule »). Par exemple le « É » correspond à la capitale de « é ».
La majuscule correspond à une règle d’orthotypographie disant que tel ou tel mot doit être écrit avec certaines lettres capitales (généralement la première du mot).
Prenons un exemple concret avec cette phrase :

L’État d’urgence est une EXCEPTION à l’État de droit contrairement à ce que dit le Premier ministre, Manuel VALLS.

Ici :

  • la première lettre 'L' de la phrase est en majuscule ;
  • le mot « État » est en majuscule aussi, car correspondant à nom commun à sens politique ;
  • le mot « EXCEPTION » est en capitale car ne correspond pas à une règle d’orthotypographie. L’utilisation des capitales trouve ici son origine dans la volonté de l’auteur (i.e. moi dans le cas présent) d’appuyer son sens et faire ressortir le mot du reste de la phrase ;
  • le terme « Premier ministre » prend une majuscule selon la règle de typographie française sur l’écriture des noms des postes officiels d’un gouvernement ;
  • conformément à l’écriture des noms de famille en français, « Valls » est écrit en petites capitales avec grande capitale initiale.

gérard villemin (http://villemin.gerard.free.fr/Langue/Majuscul.htm)

 

Majuscule

 

Lettre d'une forme particulière et de plus grande taille que les autres, et

qui s'emploie en tête:

*    d'une phrase, d'un paragraphe, d'un chapitre;

*    d'un discours, d'une citation (même introduits par deux points);

*    d'un vers;

*    d'un nom propre; ou

*    d'un nom désignant une chose personnalisée.

 

Bien distinguer

 

Majuscule

Capitales

Lettrine

Mon amour

MON AMOUR

M

on amour adoré, je

vous aimerai éternellement

Usage

Grammatical

Graphisme

Esthétique

 

 

Fabrice Muller, historien et typographe liégeois (donc belge) (https://www.fabrice-muller.be/pdf-download/publications/Typographie-1.pdf)
Capitale et bas-de-casse sont des termes de typographie et ils expriment une différence de forme ; tandis que la différence entre majuscules et minuscules relèvent d'une distinction linguistique qui correspond à une différence de fonction : la majuscule signale quelque chose, qu'il s'agisse du début d'une phrase ou d'un type particulier de mots.
 

Jacques Poitou, professeur à l'université de Lyon2 (http://j.poitou.free.fr/pro/html/typ/cap-intro.html)
On distingue couramment majuscules et minuscules. Dans la tradition de l'imprimerie, on distingue capitales et bas-de-casse. On distingue également les (grandes) capitales et les petites capitales. Il faut y ajouter la lettrine.
Le terme bas-de-casse est directement lié aux métiers de l'imprimerie et particulièrement à celui du compositeur, chargé de composer les textes avec les caractères en plomb : il prenait les caractères de plomb dans le meuble à compartiments où ils étaient rangés et qu'on appelle une casse, les minuscules – les plus nombreuses – étaient rangées dans les compartiments en bas de la casse, c'est-à-dire le plus près de lui.
Capitales et bas-de-casse d'une part, majuscules et minuscules d'autre part relèvent de plans différents. Capitale et bas-de-casse sont des termes de typographie et ils expriment une différence de forme, tandis que la distinction entre majuscules et minuscules est une distinction linguistique qui correspond à une différence de fonction : la majuscule signale quelque chose. On peut distinguer deux types d'emplois de la majuscule [...]

La typographie pour tous (http://www.typographie.images-en-france.fr/majuscules-capitale.php)
La typographie distingue le bas de casse (ex. : typographe), la grande capitale (ex. : TYPOGRAPHE) et la petite capitale (ex. TYPOGRAPHE). La lettre majuscule caractérise simplement un caractère situé au début de certains mots. En général, les majuscules sont des capitales, mais pas toujours...

Langue française (http://www.languefrancaise.net/forum/viewtopic.php?id=847)
Les capitales sont des caractères d'imprimerie spécifiques qui se distinguent par leur taille et leur forme (leur "œil") : PERKELE est écrit en capitales (de haut de casse), perkele est écrit en minuscules (mieux, bas de casse).
À noter que les termes "haut de casse" et "bas de casse", qui se réfèrent à une technologie désuète, ne sont plus guère employés, sauf en anglais : upper case et lower case.
La majuscule est une convention d'écriture propre à une langue particulière, en français les débuts de phrases et les noms propres commencent par une majuscule, les sigles sont tout en majuscules (SNCF). En allemand, les noms communs commencent aussi par une majuscule et, en anglais, les noms de langues.
Perkele commence par une majuscule. Mais, attention, perkele aussi ! Usuellement, les majuscules sont distinguées par des capitales mais ce n'est pas strictement nécessaire et on trouve parfois le nom d'auteur "tout en minuscules" ou "tout en majuscules" en couverture chez certains éditeurs, comme dira à tort le commun des mortels... "tout en bas de casse" ou "tout en capitales", comme diront ceux qui maitrisent ce vocabulaire.

Larousse (http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/majuscule/48780)
« Majuscule » se dit d'une lettre d'une forme particulière et de plus grande taille que les autres lettres (minuscules), qui s'emploie au début d'un mot, soit pour signaler qu'il s'agit d'un nom propre, soit pour marquer le début d'une phrase (ou d'un vers).

Les Définitions (http://lesdefinitions.fr/majuscule)
Une lettre majuscule est celle qui diffère de la lettre minuscule du fait d’avoir une plus grande taille et parfois une forme différente. L’utilisation de la majuscule est déterminée par certaines règles d’orthographe et de style.
Les lettres majuscules sont utilisées au début d’une phrase, et après un point ou à la première lettre d’un nom propre. Le nom de la capitale française s’écrit avec une majuscule : « Paris » et non pas « paris ». Il en va de même pour les noms des personnes (« Charles » e non pas « charles », « Claire » au lieu de « claire »).
Les lettres majuscules sont également utilisées pour [...]

lettres-modèles (http://www.lettres-modeles.fr/definition/majuscule.html)
majuscule lettres modeles

Linternaute (http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/majuscule/)
Majuscule : Lettre plus grande que les autres que l'on trouve au début d'une phrase, d'un nom propre, d'un ver...
Synonyme : capitale

(http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/bas-de-casse/)
Bas de casse : Ensemble des lettres minuscules en imprimerie.

Pincetonfrançais (http://www.pincetonfrancais.be/v1/article.php3?id_article=40)
En deux mots : les capitales et les bas-de-casse concernent la typographie ; les majuscules et les minuscules concernent l’orthographe.
Ce qui distingue une capitale d’un bas-de-casse, c’est son apparence. Un 'd' capitale a la forme d’un demi-cercle dont on a rejoint les extrémités ; un 'd' bas-de-casse a la forme d’un petit cercle flanqué d’une barre verticale à sa droite. En gros, une capitale se reconnaît à sa forme.
Ce qui distingue une majuscule d’une minuscule, c’est sa fonction. Une majuscule sert à marquer le début d’une phrase, ou encore le début d’un nom propre. On ne peut pas reconnaître une majuscule d’une minuscule en n’observant que la lettre elle-même : il faut la voir dans son contexte, dans son mot ou sa phrase.
La confusion entre les deux notions vient du fait que, généralement, une majuscule est représentée par une capitale et une minuscule par un bas-de-casse [...]

Université de Laval (http://www.axl.cefan.ulaval.ca/monde/regles-1MAJ-MIN.htm)
Selon qu'on utilise une terminologie grammaticale ou typographique, on parlera de majuscules ou de capitales. En langage d'imprimerie, les lettres majuscules sont appelées capitales parce qu'elles sont fréquemment utilisées en tête (du latin caput « tête ») d'un paragraphe, d'une ligne ou d'un mot. Les capitales peuvent être de deux sortes : les GRANDES CAPITALES (majuscules proprement dites) et les PETITES CAPITALES. On emploie les PETITES CAPITALES quand on croit que la visibilité des GRANDES CAPITALES serait trop apparente.

Bien entendu, les termes majuscules et capitales s'opposent à minuscules et à bas de casse. En typographie, on emploie l'expression bas de casse parce que, à l'époque de la composition au plomb, on rangeait les petites lettres (minuscules) en bas de la casse (du latin cassa, « caisse »: boîte divisée en casiers contenant les caractères d'imprimerie nécessaires au typographe) ; on distinguait même le bas de casse (pour les lettres fréquemment utilisées) du haut de casse (pour les majuscules, moins fréquentes). C’est ainsi qu’on parlera, par exemple, de bas de casse pour la transcription du mot organisme, de majuscule pour la première lettre dans Organisme et de petites capitales pour le mot organisme et de grandes capitales pour ORGANISME. Dans certaines applications pratiques, on a recours aux abréviations suivantes (toutes invariables) : cap., bdc., maj., min.

Wikipedia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Capitale_et_majuscule)
La majuscule (du latin majuscula, « un peu plus grande »), quant à elle, est un caractère situé au début de certains mots. Chaque langue en fixe l’usage. Le plus souvent, mais pas exclusivement, les majuscules sont représentées par des capitales (d’où la confusion). Certains types de caractères, comme la famille des « gothiques » qui reproduisent des modèles du Moyen Âge, proposent en fait des bas de casse, qui servent pour écrire le texte, et des « capitales » qui ne sont que des majuscules, dans la mesure où on n’écrit pas des mots entiers.
En écriture manuscrite ou mécanique, typographique ou informatique, capitale et majuscule désignent une forme de lettre de plus grande taille que la lettre courante, appelée minuscule ou bas-de-casse, utilisée soit en initiale de mot, soit pour mettre en évidence des mots ou des phrases entiers.
En typographie, il importe de ne pas confondre capitale et majuscule. Une capitale est un œil (tracé d’une lettre) différent de celui d’une minuscule, un simple format. Une majuscule est un emplacement initial déterminé par les règles d’orthotypographie, qui se réalise la plupart du temps comme une capitale.

(https://fr.wikipedia.org/wiki/Bas-de-casse)
Le bas-de-casse, dans la typographie des écritures bicamérales, est l'ensemble des caractères dits minuscules (parce qu'ils sont rangés en bas de la casse). Par opposition, les lettres de grand format, d'un tracé souvent différent de celui des minuscules, sont appelées capitales (et non majuscules).

Wiktionary (https://fr.wiktionary.org/wiki/majuscule)
Un caractère (d’écriture et d’imprimerie) plus grand.

  • La première lettre d’un nom propre doit toujours être une majuscule.
  • VOICI UN TEXTE COMPOSÉ EN PETITES CAPITALES. NOTEZ TOUTEFOIS LA PRÉSENCE DE MAJUSCULES ORTHOGRAPHIQUES EN TÊTE DE PHRASE.

Considérations sur la typographie (http://www.maboite.qc.ca/biblio-typographie.php)
Capitale et majuscule se distinguent par leur fonction, l'une référant à la typographie, l'autre à la langue.
La capitale désigne une lettre en haut de casse, c'est-à-dire la casse utilisée en typographie pour composer en grandes lettres dans les écritures bicamérales (les écritures pour lesquelles existent deux types de lettres, les minuscules et les majuscules). Les capitales sont des caractères typographiques différents par leur apparence (taille et forme), qui servent à la MISE EN RELIEF des mots.
La majuscule est un caractère placé au début de certains mots, selon des règles propres à chaque langue. En général, les majuscules sont représentées par des capitales, d'où la confusion.
Si l'utilisation des majuscules est dictée par les règles de l'orthographe, l'emploi des capitales relève plutôt d'un choix de composition typographique.

Note : Chaque langue en fixe l’usage mais, le plus souvent, les majuscules sont représentées par des capitales (d’où la confusion sémantique fréquente).

 

 

 

 

 

logos avec capitales ou majuscules

 

Marques,
qui donc doivent grammaticalement commencer par une majuscule
logos à majuscules, notées en capitales et
minuscules notées en bas de casse
burberry dior ferragamo
galliano nestle_nesquik google
logos à majuscules, notées en bas de casse
(les plus rares à trouver)
mazda pacorabane  elf candia
pepsi facebook orange fnac
logos à minuscules, notées en capitales
armani chanel givenchy asus
lancome lanvin dell toshiba
logos à majuscules en grandes capitales et
minuscules en capitales
saint laurent jacl daniel's nescafe sanogyl
logos à discuter
newman iphone ipad nvidia
lanvin 

 

Typographes et grammairiens devraient parfaitement s'entendre si les majuscules étaient écrites en grandes capitales. Maurice GREVISSE et André GOOSSE : « Dans la langue courante, on appelle souvent les capitales majuscules dʼimprimerie ou majuscules tout court : « En écrivant [...], à lʼencre rouge, le titre de lʼœuvre, en majuscules soulignées deux fois » (G. Perec, Vie mode dʼemploi, p. 301). Dans lʼusage de ce livre, majuscule désigne toujours une initiale plus grande que le reste du mot. » (Le Bon Usage, 14e éd., § 87,b,1, § 101). Éditions De Boeck - Duculot, Paris - 2007) ;

 

 

comment saisir une capitale accentuée ?

Comment saisir un mot contenant une majuscule accentuée... pardon, une capitale accentuée ?

Références :

 

 

 





Voir aussi :

et les caractères spéciaux avec "alt"... toujours utile... touche alt

caractère
capitale
À Â Ç È É Ê Ë Î Ï Ô Ù Û Ü
alt + 4 chiffr. 0192 0194 0199 0200 0201 0202 0203 0206 0207 0212 0217 0219 0220
alt + 3 chiffr. 183 182 128 212 144 210 211 215 216 226 235 234 154
 
caractère
bas d casse
à â ç è é ê ë î ï ô ù û ü
alt + 4 chiffr. 0224 0226 0231 0232 0233 0234 0235 0238 0239 0244 0249 0251 0252
alt + 3 chiffr. 133 131 135 138 130 136 137 140 139 147 151 150 129
 
caractère
autre
« » œ æ Œ Æ esp.
inséc.
"
alt + 4 chiffr. 0171 0187 0156 0230 0140 0198 0133 0160 0147 0148 0034 0145 0146
alt + 2 ou 3 chiffr. 174 175 339 145 338 146 / 255 / / 34 / /
 
caractère
autre
¡ ¿ ¼ ½ ¾ ± ñ Ñ . .
alt + 4 chiffr. 0150 0151 0161 0191 0188 0189 0190 0177 0241 0209 0128 0 0
alt + 2 ou 3 chiffr.     173 168 172 171 243 241 164 165 / / /

Si vous n'avez pas de pavé numérique sur un ordi portable,
il suffit d'appuyer sur les touches Fn et NumLock (Inser) en même temps,
et le pavé numérique sur les touches
clavier numérique7(7)   8(8)   9(9)   0(/)

U(4)   I(5)   O(6)   P(*)

  J(1) K(2)   L(3)   M(-)


  ?(0)           /(.)   §+(+)

(la dernière ligne/colonne est/sont différente(s) selon les claviers belges, français...)
 
 


 
sera activé
et les raccourcis Alt + code chiffré fonctionneront.

 

points de suspension | Orthotypographie accueil |  majuscules avec cédille, capitales accentuées, comment