Dico économique, financier
et social
L...
cuy copyleft
  See You Why?  

 

  

 

départ lexique   |  

 

 

 

 Arthur Laffer :
économiste américain (né en 1941). Économiste de l'offre, il est surtout connu pour ses théories sur l'impôt, montrant que lorsque les taux d'imposition deviennent trop élevés, une augmentation des impôts peut aboutir à une diminution des recettes fiscales ("Les hauts taux tuent les totaux", courbe de Laffer).

 Laissez-faire :
Principe du libéralisme en économie qui implique la libre initiative des entrepreneurs, la libre circulation des marchandises, la libre circulation des hommes, la libre circulation des capitaux.
(Voir également la théorie du libéralisme).

 Lean production :
Créé par le japonais Ohno et développé par la firme Toyota, c'est un système de production à flux tendus.

 Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine :
intellectuel russe (1870-1924). Connu pour son rôle dans la révolution russe de 1917 et dans les premières années de l'URSS (il est l'instigateur de la nouvelle politique économique de 1921), il a également écrit plusieurs textes, notamment sur les phases finales du capitalisme. Il est "l'inventeur" de la phase de transition vers le communisme, appelée "socialisme", pendant laquelle l'État joue un rôle direct prépondérant.

 Leasing :
voir LOA

 Légataire :
Toute personne ou établissement qui est désigné dans un testament comme bénéficiaire d’un legs.

 Légataire universel : Personne qui reçoit par testament la totalité de la succession.

 Legislatif :
Relatif à la loi, au pouvoir de légiférer.

 Légitimation :
Action de légitimer. En droit: acte par lequel on rend légitime un enfant naturel.
Changement d’état d’un enfant naturel que ses père et mère reconnaissent par mariage subséquent, et qui acquiert par là les droits des enfants nés en légitime mariage.
Ou : Action de légitimer, sans qu’il y ait mariage entre le père et la mère.

 Légitime :
Qui est consacré, reconnu, admis par la loi.

 Legs :
Le legs est une disposition testamentaire selon laquelle le défunt lègue certains biens à un légataire. Les biens en question sont également qualifiés de legs. Il existe trois sortes de legs : le legs universel, le legs à titre universel et le legs particulier. Cf. types de legs.

 Legs universel :
Legs qui porte sur la totalité de la succession ou seulement sur la quotité disponible, lorsque le légataire universel est en concurrence avec des héritiers réservataires.

 Legs à titre universel :
Legs qui porte sur un ensemble de biens, par exemple: une quote-part de l'ensemble de la succession ou la totalité des meubles ou des immeubles.

 Legs particulier :
Legs d'un ou de plusieurs biens déterminés.

 Lettre de change (ou traite) :
Moyen de paiement par lequel une personne (le tireur) invite une autre personne (le tiré) à payer une certaine somme d'argent, à une échéance déterminée, à son ordre ou à celui d'une troisième personne (le bénéficiaire). Il y a deux sortes de lettre de change : la circulante, sur support papier, et la relevée, dénommée LCR, dont le support est informatique.

 Libellé : Ensemble de mots et abréviations utilisés sur les relevés de compte ou dans un livre comptable et précisant la nature et l’origine des opérations.

 Libéralisation :
Action de rendre au marché la fourniture de biens auparavant sous contrôle public. On parle d’ouverture à la concurrence, qui peut être plus ou moins grande selon le degré de libéralisation. Ce terme s'applique également à l'ensemble de mesures visant à favoriser les échanges commerciaux.

 Libéralisme économique :
Cette doctrine économique affirme que le meilleur système économique est celui qui garantit le libre jeu des initiatives individuelles des agents économiques. Le libéralisme économique est fondé sur la notion de droits économiques : droit à disposer de sa force de travail et des produits de son travail, liberté d'échanger,de contracter, d'entreprendre etc. ce qui justifie l'économie de marché mais n'exclut, a priori, ni l'intervention de l'Etat ni d'autres formes d'organisations (associations, coopératives, etc.)

 Libéralité :
don ou legs (parfois déductible d'impôt)

 Libérer :
Décharger d'une obligation, d'une dette.

 Libor :
Abréviation de London Interbank Bid Offered Rate. Taux d'intérêt auquel les banques sont disposées à emprunter/ prêter de l'argent à court terme sur le marché interbancaire londonien. 

 Libre-échange :
situation dans laquelle les échanges extérieurs sont caractérisés par une abscence d'entrave à la circulation des marchandises, des services et des capitaux. 

 Licenciement :
Rupture à l'initiative de l'employeur, d'un contrat de travail à durée indéterminée.

 Lien de subordination :
Critère d’assujettissement au régime général, caractérisé par l’exécution d’un travail sous l’autorité d’un employeur qui a le pouvoir de donner des ordres et des directives, d’en contrôler l’exécution et de sanctionner les manquements de son subordonné.

 Lignage :
Ensemble des descendants d'un même ancêtre biologique.
(voir parenté, adoption, filiation, légitimation)

 Ligne collatérale :
Le lien de parenté entre des personnes qui ne descendent pas directement les unes des autres, mais qui ont un ascendant commun : frères, sœurs, neveux, nièces, etc.

 Ligne directe :
Le lien de parenté entre les personnes qui descendent directement les unes des autres.

 Ligne directe ascendante :
Le lien de parenté entre une personne et ses parents ou ascendants.

 Ligne directe descendante :
Le lien de parenté entre une personne et ses descendants.

 Ligne maternelle :
Les personnes qui étaient liées au défunt par le biais de la mère de celui-ci.

 Ligne paternelle :
Les personnes qui étaient liées au défunt par le biais du père de celui-ci.

 Limes :
Concept utilisé dans l'analyse des relations Nord-Sud potentiellement conflictuelles, qui fait référence aux zones de fortifications bordant certaines frontières dépourvues de défenses naturelles sous l'Empire romain.

 Liquidation :
Ensemble des opérations préliminaires au partage d’une indivision quelle qu’en soit l’origine (succession, dissolution d’une société)

 Liquidation (en Bourse) :
Opération en deux parties par laquelle des titres vendus en Bourse sont livrés et le montant correspondant payé.

 Liquidation judiciaire :
Jugement prononcé par un tribunal de commerce ou un tribunal de grande instance à l’encontre d’une entreprise lorsqu’elle a cessé toute activité ou lorsque le redressement judiciaire est manifestement impossible. Les biens sont vendus pour payer les créanciers.

 Liquidité :
Rapidité avec laquelle on peut disposer de l'argent investi ou transformer un avoir en argent. 
Un titre a une bonne liquidité lorsque la quantité de transactions quotidiennes le concernant est importante.

 Frédéric List :
économiste allemand (1789-1846). Il est surtout connu pour ces théories sur le commerce international, opposées à celles de Smith et Ricardo. Selon lui, en effet, le libre-échange a tendance à perpétuer la domination des nations qui ont su se lancer en premier dans une industrie porteuse. Il préconise donc l'utilisation des droits de douane pour favoriser l'éclosion d'industries nationales compétitives (théorie du protectionnisme éducateur).

 Litige :
Contestation donnant lieu à procès ou à arbitrage.

 Loi de finances :
loi préparée par le gouvernement et votée par le Parlement, autorisant le budget de l'État. 

 Loi de l'offre et de la demande :
mécanisme de confrontation sur un marché entre l'offre des vendeurs et la demande des acheteurs, qui conduit à la fixation d'un prix d'équilibre. 
C'est une loi qui existe sur les marchés économiques et qui permet de réaliser l'équilibre entre les offreurs et les demandeurs pour un prix et une quantité donnée et à un moment donné.

 Loi de King :
Du nom d'un économiste anglais du XVIIe siècle, elle signifie que les prix des produits agricoles évoluent plus que proportionnellement en fonction inverse des quantités.

 Loi de Wagner :
La croissance des dépenses publiques est supérieure à celle du PIB ce qui implique que la part des dépenses publiques dans le PIB augmente. Trois raisons explique cette croissance :
1°/ l’industrialisation implique une complexité accrue de l’activité économique nécessitant une intervention publique sous forme de réglementation pour éliminer ou réduire les tensions sociales ;
2°/ l’élévation du niveau de vie modifie la structure de la consommation en faveur de dépenses de la culture, de l’éducation et de l’action sociale ;
3°/ la poursuite de l’industrialisation entraîne d’importantes mutations technologiques et des investissements lourds que seul l’État est en mesure de réaliser.

 Loi des débouchés :
Loi énoncée par J. B. Say qui affirme que "c'est la production qui ouvre des débouchés aux produits". Elle signifie que l'offre globale de produits ne peut jamais excéder la demande globale de produits. Cette loi tient à une conception particulière de la monnaie. Cette dernière ne peut être demandée pour elle-même mais pour les biens et services qu'elle permet d'acheter. Il en résulte qu'aucun déficit de la demande n'est possible.
(Voir également la théorie néoclassique de la crise)

 Loi dite de Moore :
Selon cette loi, la capacité des microprocesseurs doublerait tous les 18 mois.

 Loi dite Gramm-Rudman-Hollings :
Loi américaine qui impose des plafonds annuels pour le déficit budgétaire. En cas de non-respect par le Congrès des plafonds annuels de déficit budgétaire, le président des Etats-Unis doit procéder à des coupes automatiques et proportionnelles dans la plupart des programmes publics.

 Loi du prix unique :
Cette loi veut que sur un marché intégré, en l'absence de frais de transports, les prix des produits ne vairent pas d'un lieu à l'autre.

 LOA ou Location avec option d'achat :
La LOA ou "leasing" ou "location-financement" permet d'utiliser un bien en tant que locataire pendant une certaine durée et de décider d'en devenir ou non propriétaire à la fin de la période de location à condition d'avoir payé les loyers et versé le montant correspondant à l'option d'achat.

 Loyer :
Somme versée pour l'utilisation d'un bien dont on n'est pas propriétaire. Prix de la privation pour le propriétaire.

 Lundi noir : L'expression Black Monday, c'est-à-dire lundi noir, fait référence :
au 28 octobre 1929, troisième journée du krach de 1929, et à Wall Street, baisse la plus importante, en pourcentage, jamais auparavant enregistrée en un jour sur un marché d'actions : 13 % ;

au 19 octobre 1987, journée la plus violente du krach d'octobre 1987 à Wall Street, et nouvelle baisse la plus importante, en pourcentage, jamais enregistrée en un jour sur un marché d'actions : 22,6 %.

 

 

 LCR :
Def xxxx.

 Leontief :
Def xxxx.

 Libératoire :
Qui a pour effet de libérer d'une obligation, d'une dette.

 Libre circulation :
Def xxxx.

 Licence :
Def xxxx.

 Loi :
Def xxxx.

 

 


précédent (K) | Home | départ lexique   |    suite (M)