CUY / Économie
 
 
 
Lexique économique et social
Mis en ligne:23/12/2005 
Les politiques interpellés sur la misère
 

Frederic sablon

En plein hiver meurtrier, le problème des sans-abri est doublement rappelé au souvenir des dirigeants.
Médecins du Monde offre des tentes aux SDF pour que leur calvaire soit enfin vu.
Et l'extrême-droite ressort sa soupe populaire ethnique.

FREDERIC SABLON,

CORRESPONDANT PERMANENT À PARIS

On les avait déjà vus l'hiver dernier au coeur de Paris, aux abords miteux des gares de l'Est et St-Lazare. Les voilà aujourd'hui à l'oeuvre à Nice, la terre d'élection de Jean-Marie Le Pen aux régionales de 2004 et le fief du maire Jacques Peyrat, ex-baron du FN recyclé par l'UMP. L'approche de Noël aidant, les «identitaires», ainsi que se nomment ces groupuscules d'extrême droite, relancent leur «action de volontariat social et politique envers (leurs) frères de sang les plus démunis».

Une émanation niçoise d'une dénommée «SDF», comme «Solidarité des Français», distribue aux miséreux une soupe populaire incluant sciemment du lard de porc, ce qui la réserve de fait aux Français «de souche» et l'interdit aux juifs et aux musulmans. «Nous incorporons du lard dans cette soupe parce que nous vivons en France, pays dans lequel le cochon a toujours tenu une place prépondérante dans l'alimentation traditionnelle de ses habitants», expliquent ces militants. Et SDF de dénoncer le fait que «l'Etat français, alors qu'il subventionne un nombre mirobolant d'association d'aide aux pauvres du monde entier, oublie que la plupart des sans domicile fixe dans notre pays sont d'origine EURopéenne».

L'hiver dernier à Paris, à la demande de la mairie, une «soupe au cochon» du même acabit avait fini par être interdite par la préfecture, qui la jugeait discriminatoire. Mais cet hiver, les autorités niçoises tardent à réagir, invoquant qu' «aucune loi n'interdit de distribuer de l'aide alimentaire aux gens dans le besoin et qu'en l'absence de trouble à l'ordre public, les pouvoirs publics ne peuvent intervenir.

«Opération coup de poing»

Cette initiative et son impunité ont déclenché un véritable tollé dans le milieu associatif et caritatif local. Moins controversée mais tout aussi spectaculaire est celle menée depuis mercredi soir à Paris par «Médecins du Monde», qui vient en aide depuis 1993 aux sans-abri de la capitale. L'ONG a distribué une bonne centaine de tentes de camping à des sans-abri, les invitant à les monter sur la voie publique pour pouvoir s'y abriter des grands froids. Par cette «opération coup de poing», elle entend rendre visible le calvaire des SDF, rappeler les politiques à leurs responsabilités, et dénoncer les «défaillances» d'un dispositif d'hébergement d'urgence notoirement saturé.

Le gouvernement a peu apprécié l'opération. Mercredi, la ministre déléguée à la Cohésion sociale, Catherine Vautrin, l'a jugée «contre-productive », car susceptible de «pérenniser» les sans-abri dans la rue. Et jeudi, le Premier ministre Villepin a ostensiblement salué la «mobilisation» du Samu social. Le chef du gouvernement ne s'est étendu ni sur les dix SDF déjà décédés depuis le début de l'hiver, ni sur les appels au secours lancés par toutes les associations caritatives, qui se disent chaque année plus «débordées».

Selon les estimations les plus minimales, on dénombre en France 100000 sans-abri, 3 millions de mal logés et 4 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté. L'an dernier, «Les Restos du Coeur» ont distribué près de 67 millions de repas. Soit sept fois plus que lors de leur première campagne, il y a vingt ans exactement.



Lexique économique et social


© La libre .be 2005 Haut de page 
© 2005 la libre belgique. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par la libre belgique. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de la libre belgique.

 

 

 

 

Des liens ne fonctionnent plus ?
Avez-vous des suggestions ?


Envoyez-moi un E-Mail (cuy.w(at)skynet.be)

Attention (at) signifie @

copyleft

 

Retour à la page d'accueil de CUY = See you why ?

Par GVdK (cuy.w(at)skynet.be), n'oubliez pas (at) = @

 

 

 

 

 

 

 

 

Compteur gratuitCompteur gratuit