C U Y / Économie
 
 
 
Lexique économique et social

Mis en ligne:09/12/2005 
Etats-Unis: l'énergie dope les prix à la consommation en avril
 

Les prix à la consommation ont progressé de 0,5% en avril par rapport à mars aux Etats-Unis, dopés une nouvelle fois par les cours de l'énergie, mais l'indice de base (hors alimentation et énergie) est resté stable, a annoncé mercredi le département du Travail.

La stabilité de l' indice de base marque la progression la plus faible depuis novembre 2003.

Les analystes tablaient sur une hausse plus faible pour les prix à la consommation en avril, de l'ordre de 0,4%, mais plus forte pour l'indice de base, autour de 0,2%.

En mars, les prix à la consommation avaient augmenté de 0,6% et de 0,4% pour l'indice de base, selon le ministère qui a laissé inchangées ses premières estimations.

Cela porte la hausse sur douze mois des prix à la consommation à 3,5% en avril, et à 2,2% hors alimentation et énergie.

La hausse des prix à la consommation en avril s'explique essentiellement par le bond des prix de l'énergie, qui "ont fortement progressé pour le troisième mois de suite" à 4,5% après 4% en mars, selon le ministère. C'est la plus forte progression enregistrée depuis mars 2003.

La hausse vient d'un bond des prix de l'essence (+6,4%), du gaz naturel (+5,6%) et du fioul de chauffage (+4,6%).

Dans le même temps les prix de l'alimentation ont eux aussi fortement progressé (+0,7%), en raison de la hausse des cours du porc (+2%) et des légumes (+7,9%).

La surprise vient surtout de la stabilité de l'indice de base, qui est censé donner une tendance plus fiable de l'inflation puisqu'il n'inclut pas les éléments volatils que sont l'alimentation et l'énergie.

Les prix des transports ont progressé de 1,8%, avec notamment un bond de 3,6% des prix des billets d'avion qui est le plus important enregistré depuis juin 2001. Mais dans le même temps les prix des vêtements ont reculé de 0,6%, après une hausse de 0,8% le mois précédent.

Ailleurs les fluctuations des prix ont été plus limitées: +0,3% pour le logement, +0,2% pour les soins médicaux et +0,2% pour les loisirs.

Ces chiffres sont publiés alors que la Réserve fédérale (Fed) et les analystes s'interrogent sur un retour de l' inflation . Ils étaient très attendus car la grande question est de savoir dans quelle mesure les entreprises peuvent répercuter les hausses de coûts de leurs fournisseurs sur leurs propres clients.

Le week-end dernier, la présidente de la Fed de San Francisco Janet Yellen avait estimé que les chiffres de l'inflation ont été "dans le haut de la fourchette confortable" pour la stabilité des prix ces trois derniers mois.

Mardi, le minsitère avait annoncé une hausse de 0,6% des prix à la production en avril, dopés par les cours de l'énergie, et de 0,3% pour l'indice de base en raison notamment du tabac. C'était plus que le consensus.

Les analystes avaient cependant souligné l'important rôle joué par les prix de l'énergie dans cette progression et jugé que l'inflation devrait se calmer dans les mois à venir, compte-tenu de l'assagissement récent des cours.



Lexique économique et social


© La libre .be 2005 Haut de page 
© 2005 la libre belgique. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par la libre belgique. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de la libre belgique.

 

 

 

 

Des liens ne fonctionnent plus ?
Avez-vous des suggestions ?


Envoyez-moi un E-Mail (cuy.w(at)skynet.be)

Attention (at) signifie @

copyleft

 

Retour à la page d'accueil de CUY = See you why ?

Par GVdK (cuy.w(at)skynet.be), n'oubliez pas (at) = @

 

 

 

 

 

 

 

 

Compteur gratuitCompteur gratuit